Esprit & Vie

Revue catholique de formation permanente

La revue, publiée par les Éditions du Cerf, compte 22 numéros par an. Tous les quinze jours, le lecteur traverse en 48 pages l’actualité ecclésiale, approfondit un dossier biblique, s’approprie les éléments d’une question théologique, ouvre ses horizons sur une période de l’histoire ou de l’art…

xx
xx
xx

Rechercher dans les pages d'Esprit & Vie

Paulin Picouta

Noël avec Matthieu : le défi de la nouveauté !

Les historiens se tordent les méninges pour connaître la date de la naissance de Jésus. Le Fils de Dieu entre dans l'histoire sur la pointe des pieds, comme pour ne pas déranger. Dieu s'enfouit dans l'histoire des hommes pour que cette histoire s'imprègne de la nouveauté de Dieu. Nouveauté sans tapage que nous présente Matthieu !

 

I. Jésus, notre nouveauté

Matthieu écrit à des communautés chrétiennes de Syrie des années 80. Essentiellement d'origine juive, ses lecteurs ont été élevés dans le judaïsme, dans la tradition si vénérable des Pères. Ils ont embrassé la foi chrétienne. Mais une question se pose : qu'y a-t-il de vraiment neuf dans la foi nouvelle qu'ils ont embrassée ? Comment concilier tradition juive et foi chrétienne ? De plus, ces communautés doivent répondre au défi posé par l'entrée massive dans l'Église de chrétiens non issus du judaïsme.

Matthieu essaiera d'aider ces communautés chrétiennes à se renouveler, sachant que, comme dira plus tard le premier évêque de Lyon, saint Irénée, Jésus-Christ a non seulement apporté toute nouveauté, mais, mieux, il est lui-même la nouveauté par excellence.

 

II. Pour de nouvelles solidarités

Matthieu rattache Jésus aux ancêtres d'Israël. Jésus est fils d'Abraham, fils de David, fils d'Israël. Par Marie, il prend chair dans l'histoire des hommes. Par Joseph, il est légalement engendré dans la société.

Dans les traditions africaines, les généalogies ont également une grande importance. Chacun est situé par rapport à une lignée, à une chaîne dont il est le maillon. La généalogie lui donne une identité. Elle le situe dans la société et dans une histoire.

Dans l'Ancien Testament, les généalogies permettaient de montrer les liens entre Israël et les peuples voisins, d'une part, et entre les différents clans de Juda et d'Israël, d'autre part. Après l'exil, elles permettaient essentiellement de garantir la pureté de l'ascendance juive de l'individu. Cela était particulièrement important pour les lévites et prêtres. Les généalogies garantissaient la pureté et l'homogénéité de la caste sacerdotale.

Matthieu bouscule un peu ces conceptions. En introduisant des femmes païennes dans la généalogie de Jésus, il montre que, tout en étant d'ascendance israélite, Jésus ne s'y laisse pas enfermer. Il est lié à l'ensemble des peuples, quels qu'ils soient. Il refuse l'exclusion au nom de la pureté, de la race ou de la tribu. Jésus ne renonce pas à ses racines. Mais il les élargit aux dimensions de l'humanité. Il suscite de nouvelles solidarités, animées d'un souffle autre, d'un projet et d'un idéal autres, ceux qu'il propose.

Les chrétiens d'origine juive continuent à fréquenter le Temple et la synagogue. Les anciennes solidarités ne sont pas supprimées. Elles implosent pour des solidarités plus fécondes et plus dynamiques. L'entrée en masse des païens dans l'Église sera le signe et l'invitation concrète à ce renouvellement.

Oui à ses racines. Mais comme Abraham, il faut accepter de se couper de ses divinités, de ses sécurités pour courir avec Dieu l'aventure d'une solidarité plus grande fondée sur l'Alliance. Cette aventure nous ouvre à un peuple aussi grand que les étoiles du ciel et le sable de la mer.

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous !

Les derniers numéros d'Esprit & Vie

  • N°240 : Esprit & Vie n°240 - octobre 2011
  • N°239 : Esprit & Vie n°239 - septembre 2011
  • N°238 : Esprit & Vie n°238 - août 2011
  • N°237 : Esprit & Vie n°237 - juillet 2011
  • N°236 : Esprit & Vie n°236 - juin 2011